La mémoire des murs - Tatiana de Rosnay

Publié le 20 Septembre 2021

La mémoire des murs - Tatiana de Rosnay

La mémoire des murs

(Quatrième de couverture)

 

Lorsqu’on entre quelque part, on peut s’y sentir merveilleusement bien ou, au contraire, horriblement mal. Comme si les lieux dégageaient une sensation puissante, comme si les pierres s’imprégnaient de joie ou de chagrin pour plus tard s’en décharger et les restituer.

Fraîchement divorcée, Pascaline, informaticienne de quarante ans, vient de trouver l’appartement de ses rêves. A peine installée, elle apprend que ces murs ont été témoins d’un crime. Lentement, par touches infimes, ce drame fait surgir en elle une ancienne douleur, une fragilité restée longtemps enfouie. Pour en finir avec son passé, elle se lance alors sur les traces d’un tueur en série. Une quête obsessionnelle qui ravive ses blessures et l’amène à la lisière de la folie.

Mon avis

 

Second livre de Tatiana de Rosnay que je lis, seconde déception. Le livre n'est pas mauvais simplement je n'ai pas adhéré à cette histoire

Pourquoi ?

L'idée de départ est que les murs s'imprègnent des drames qu'ils ont abrités. Ainsi, une maison dans laquelle des personnes ont été assassinées émettra de mauvaises ondes afin de faire fuir les nouveaux occupants. Personnellement, je n'y crois pas, donc le point de départ du livre me pose problème. J'ai tout de même décidé de faire l'impasse.

Les personnages : ils ne sont pas très "fouillés". On survole leurs vies pour se concentrer sur le comportement de Pascaline. Cette dernière a beau avoir connu un drame (la mort de son enfant) je ne parviens pas à compatir.

La fin m'a parue totalement disproportionnée. Certes on se rend compte que Pascaline sombre peu à peu dans la folie (la progression est bien décrite) mais de là à envisager une telle fin.

 

En conclusion,

 

Bof.

Emprunté à la bibliothèque municipale de Saint-Georges-sur-Loire

Rédigé par Angevine

Publié dans #Littérature française, #Roman contemporain

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article